Présentation de l’entreprise La Michaudière

Olivier Michaud lance la création le 9 Janvier 2017 de cette ferronnerie artisanale spécialisée dans le ferronnerie fine située à Commentry, près de Montluçon dans l’Allier (03), il est important de saluer le fait que ce dernier est un autodidacte...

Pourquoi le nom « La Michaudière » ?

Tout d’abord le nom de famille du dirigeant « Michaud », la maison familiale a tou-jours était surnommée « La Michaudière ».

Lorsque Olivier Michaud décide de se lancer dans la ferronnerie fine et de créer son entreprise, il est tout naturel pour lui de lui donner le nom de la maison familiale « La Michaudière »

Le hasard faisant bien les choses ce nom correspond en tous points à son activité ! La première partie du mot « Michau » rappelle le travail des matériaux en ferronnerie à chaud où à froid ; la seconde partie du nom « dière » rappelle le fait que la ferronnerie est un métier ancien, un métier « d’hier »

Objets de décoration ouvragés et ferronnerie fine

Dans le calme de son atelier, Olivier Michaud donne vie à des pièces uniques. Le fer forgé lui inspire des objets de la vie quotidienne jouant à la fois un rôle fonc-tionnel et ornemental. Ses œuvres originales vont de la réhabilitation de mobilier ancien au recyclage d’objets vintage. Pour la salle de bains, il crée des accessoires tels que les portes brosses à dents, portes-savon et porte blai-reau en fer forgé qui allient cachet du fer et rationalité.
Le même soin est apporté aux œuvres sur commande, concrétisant les désirs sur mesure de particuliers et d’entreprises.

Il est possible d’expédier les petites pièces sur simple demande.

Ferronnerie du bâtiment artisanale et de qualité

Les réalisations artisanales de la Michaudière dans la conception d’ornements ar-chitecturaux tels que les grilles, rampes d’escalier et gardes-corps reposent sur la maîtrise des techniques de la forge. Chaque pièce est réalisée avec les gestes an-cestraux qui garantissent un haut niveau de qualité. Copie de styles anciens, lignes contemporaines ou motifs végétaux pour des rampes d’escaliers dignes d’un châ-teau.

L’expérience de l’homme de l’art rend possibles des idées de création qui embellis-sent habitations et lieux publics.